Témoignages :

 

Bonjour Isabelle,

 

Voilà 1 mois que j’ai quitté les Yvelines pour m’installer ici dans le Var.

Le départ fut difficile et douloureux mais l’accueil à été au delà de mes espérances.....................................................................................

C’est que du bonheur!!!

Après une période de flottement émotionnel, j’ai réussi à lâcher et je préfère laisser les choses se faire.

Je me suis inscrite sur un site de sortie que je connaissais déjà à Paris.J’ y ai fait de belles rencontres et connaissances. Je dois être différente car on me trouve séduisante , attirante et courageuse Ca me fait bizarre tous ces changements.

Mais c’est bien grâce à tout notre travail si j’ai eu l’énergie pour pouvoir le faire.

.Le reiki tient toujours une place aussi importante dans ma vie et je le pratique souvent en auto-soins.

 

Je pars  la semaine prochaine  avec une asso de thérapeutes pour des échanges  et des partages.

 

J’entends beaucoup parler du contact Reiki que tu m'as donné elle semble être une bonne pointure ici, comme tu me l’avais dit.

 

Tu gardes toujours une place très privilégiée dans mon cœur, je repense souvent à nos séances, surtout la dernière, à nos échanges.

 

Je suis de plus en plus en Conscience sur ma vie et  je m’ouvre à tous les possibles et me sens libérée de mes chaines.

 

Je t’embrasse fort

Sylvette  (le prénom a été changé)                                                                                                                                

 

 

Un matin de la fin du mois d'août 2008, j'ai trouvé dans ma boîte aux lettres un carton sur lequel était écrit, entre autres choses, "si vous avez les troubles du sommeil, le reïki peut vous aider"... J'avais alors 38 ans et 34 années (au moins !) de mauvais sommeil, cauchemards, insomnies, etc...

J'ai fait quelques recherches internet pour savoir ce qu'était le reïki. Ce qui s'apparente aux méthodes asiatiques et aux arts martiaux m'a toujours parlé. En revanche, tout ce qui est mouvement communautaire me rebute. Comme on trouve de tout en commentaires sur le net, j'ai décidé de juger par moi-même et j'ai pris rendez-vous. J'ai rencontré quelqu'un d' intelligent et de posé en la personne d'Isabelle, je me sentais à l'aise en sa présence. Nous parlons un peu et je me couche ensuite sur la table. Dès qu'Isabelle a commencé, j'ai eu l'impression que je m'applatissais comme une crêpe, c'était incroyable et ce n'est qu'à la fin de la séance que j'ai senti que je reprenais forme. Evidemment, ce n'était qu'une sensation mais force était de constater qu'il y avait quelque chose qui se passait.

 

J'ai fait beaucoup de séances, c'était ma volonté, Isabelle a plusieurs fois proposé de ralentir et d'espacer. Moi, je voulais aller au plus profond de  mon être. C'est un choix tout à fait personnel, rien ni personne ne peut obliger quiconque à un grand nombre de séances.

 

Je suis passée par mille états d'âmes, cela n'a pas toujours été évident. Mais Isabelle était là, à l'écoute de chaque mot, chaque émotion, chaque sensation. En découle plus qu'une amitié entre nous, comme une fraternité emplie de respect et d'affection.

 

Mon mari et mes deux fils ont également fait des séances de reïki. Ils apprécient beaucoup Isabelle. Cela était particulier pour mon fils cadet, qui est devenu un cas d'école pour le reïki. Tout se passait dans ses pieds, il n'avait pas encore 2 ans quand on a commencé, il hurlait quand Isabelle mettait ses mains sur ses plantes de pieds.   Même Isabelle voulait que je consulte un podologue mais moi, je disais que ce n'était pas nécessaire puisque dès qu'elle enlevait ses mains, il ne disait plus rien. Au contraire, après la séance, il sautait et courait partout, très léger. Ce n'était donc pas physique mais un blocage énergétique.

 

Aujourd'hui, mes enfants (et mon mari) sont sereins, plein d'entrain, de joie, de bonne humeur et de quiétude.

 

Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir la force de traverser toutes ces turbulences, chaque cas est personnel, chaque individu a son ressenti et fait comme il le peut, selon sa volonté, sa force, sa résistance, sa nécessité.

 

Entre 2008 et 2010, le reïki était intensément présent dans ma vie. Isabelle m'a formé aux 2 premiers degrés. Je me sers d'une reïki comme d'une trousse à pharmacie, sans l'encombrement.

 

Depuis 2011, j'ai espacé les séances, laissant mon métabolisme travailler en solo.

 

Nous sommes le 30 mai 2013, je suis allée voir Isabelle ce matin pour une séance. Et ça y est, c'est fini, je me sens totalement moi-même, en parfaite harmonie.

 

Je reviens de très loin, Isabelle m'a sauvée. Aucune thérapie, aucune médecine n'avait pu m'aider à trouver la sérénité que je vis au quotidien désormais.

 

Je lui ai dit 100 fois merci. Je lui dis encore aujourd'hui :

 

MERCI ISABELLE, je vous serai éternellement reconnaissante de m'avoir sauvé la vie.

 

Vous êtes pour toujours dans mon coeur et dans mon âme. Je vous embrasse.

 

Annick (le prénom a été changé)